Publication : Ennio Morricone, et pour quelques notes de plus…

📘 Chloé Huvet (dir.), Ennio Morricone : et pour quelques notes de plus…, Éditions universitaires de Dijon, collection “Musiques”, 2022, 322 p., 20€.

Qui n’a jamais siffloté les quelques notes d’harmonica d’Il était une fois dans l’Ouest, ou imité les cris de coyote qui ouvrent Le Bon, la Brute et le Truand ? Surtout associé aux « westerns spaghetti » de Sergio Leone, Ennio Morricone a pourtant forgé certains thèmes les plus connus de l’histoire du cinéma et collaboré avec Dario Argento, Giuseppe Tornatore, Pier Paolo Pasolini, Roland Joffé, Henri Verneuil ou encore Brian De Palma. Oscarisé une première fois en 2007 pour l’ensemble de sa carrière, il obtient une nouvelle statuette pour Les Huit Salopards de Quentin Tarantino. Profondément éclectique, son œuvre est tournée vers l’expérimentation tout en empruntant aux musiques populaires et de variété.

Premier ouvrage scientifique français dédié à Morricone, ce volume rassemble les contributions de chercheurs issus de la musicologie et des études cinématographiques, ainsi que de compositeurs pour l’image. Il s’adresse aussi bien aux spécialistes, cinéphiles et mélomanes qu’au grand public désireux d’en savoir plus sur le parcours, le style et l’esthétique de l’un des plus emblématiques compositeurs pour l’image du XXIe siècle.

Ont participé à cet ouvrage : Moreno Andreatta, Julien Bellanger, Roberto Calabretto, Cécile Carayol, Gérard Dastugue, Philippe Gonin, Laurent Guido, Chloé Huvet, Ondine Razafimbelo, Jérôme Rossi, Franco Sciannameo, Tim Summers.

📚 Lien vers le site de l’éditeur

Appel à communications : Musique et son dans les médias audiovisuels francophones

📍 Le groupe de recherche Music and Media (MaM) de l’International Musicological Society (IMS) lance un appel à propositions pour son 14e congrès annuel international. Le colloque se tiendra à l’Université d’Évry Paris-Saclay du 19 au 21 juin 2023.

Texte de l’appel

[english below]

Nous accueillons les propositions dans lesquelles une réflexion s’articule autour des implications théoriques et pratiques des médias audiovisuels francophones. Le terme « média » recouvre ici les médias audiovisuels classiques (cinéma, télévision — séries, émissions, publicités…) et les nouveaux médias (internet, plateformes streaming, vidéo et audio, réseaux sociaux [Instagram, YouTube, TikTok, Facebook…]). Nous encourageons par conséquent les travaux issus d’un large éventail d’approches interdisciplinaires – musicologie, études cinématographiques, ludomusicologie, composition, etc.

Axes proposés (non exhaustifs) :

1) Musique, son et genre dans la fiction francophone (cinéma, télévision) :

  • Cinéma français extrême (Alexandre Bustillo, Julien Maury, Claire Denis, Xavier Gens, Pascal Laugier…), fantastique et horreur (Julia Ducourneau, Coralie Fargeat…) ;
  • Drames et thrillers (Henri-Georges Clouzot, Henri Verneuil, René Clément, Xavier Legrand, Dominik Moll, Cédric Jimenez, Xavier Giannoli, Xavier Dolan…) ;
  • Films musicaux, comédies musicales et comédies (Xavier Dolan, Jean-Marc Vallée, Christophe Honoré, Leos Carax, Alain Resnais, Michel Hazanavicius…).

2) Musique et son dans le film documentaire francophone :

  • Cinéma direct ou « cinéma vérité » (Jean Rouch, Chris Marker, Louis Malle, Peter Wintonick, Michel Brault, Pierre Perrault…) ;
  • Documentaires expérimentaux et essais audiovisuels (François Bel et Gérard Vienne, Frédéric Dallaire…) ;
  • Documentaires animaliers (Claude Nuridsany, Marie Pérennou, Jacques Perrin, Jacques Cluzaud, Michel Debats…) ;
  • Documentaires intimistes (Agnès Varda, Chantal Akerman…) ;
  • Cinéma social engagé (Denys Arcand, Raymond Depardon, Alice Diop, Nicolas Philibert, Sébastien Lifshitz, Thierry Michel, Dieudo Hamadi, Hassen Ferhani, Gilles Perret, Jean-Gabriel Périot…).

3) Nouvelles Vagues audiovisuelles (Belgique, France et Outre-mer, Québec, pays du Maghreb, Afrique de l’Ouest, golfe de Guinée, Afrique du Sud…)

4) Approche et diffusion de la musique et du son dans les nouveaux médias francophones

5) Son et adaptation en langues étrangères (questions de la traduction, du doublage et du sous-titrage).

Deux conférences plénières seront assurées par Dominique Nasta (Université Libre de Bruxelles, Belgique) et James Deaville (Carleton University, Canada).

Propositions attendues

Date limite des propositions : 31 janvier 2023.

Chaque communication (en français ou en anglais) aura une durée de 20 minutes et sera suivie de 10 minutes de discussion.

Les résumés de communication (250 mots maximum) devront être envoyés en format PDF ou Word à chloe.huvet@univ-evry.fr. Merci de joindre à votre proposition une notice biographique de 150 mots maximum et de mentionner votre affiliation universitaire.

Le comité scientifique et organisateur est composé de Chloé Huvet et Grégoire Tosser  (Université d’Évry Paris-Saclay), Jérémy Michot (Université de Perpignan Via Domitia) et Emile Wennekes (Université d’Utrecht ; président MaM).

english version – call for papers

Soirée de lancement

La première rencontre cinémusicologique de Siméa a eu lieu jeudi 13 octobre, à l’ESEC (Paris), sur le thème : “la partition au cinéma”. Une salle comble, rassemblant des membres motivés de l’association et un public d’étudiant·es passionné·es, y a assisté à trois conférences.

Anne-Sophie Versnaeyen, compositrice de musique de film (La Belle Époque, Chambord, OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire, Mascarade), nous parlait de son expérience musicale, de son processus de création…

Au cours de cet entretien, elle est revenue sur la question de l’orchestration et a souligné l’importance pour un·e compositeur·rice contemporain·e de maîtriser une large palette d’outils, de la partition traditionnelle aux nouvelles technologies de la MAO.

La musicologue Cécile Carayol, spécialiste du film fantastique et du cinéma français, nous parlait de la place de partition dans la recherche universitaire musicologique, de la difficulté à trouver des sources, et du fond Bernard Herrmann qu’elle a pu consulter dans le cadre de ses travaux.

Enfin, Lucas Phélippeau revenait sur son expérience de composition, sans papier, sans crayon : quid la musique assistée par ordinateur ?

Festival Press Start : “Jeu vidéo et Musique”

📍 Du 28 septembre au 3 octobre 2022.
Bibliothèque publique d’information, Centre Pompidou (Paris, 4e arrondissement).

Press Start, le festival de la Bpi dédié aux jeux vidéo, revient pour sa 10e édition ! Pendant une semaine, foisonnante de rencontres, de performances, d’ateliers et de démonstrations, la Bpi vous invitera à la découverte du riche paysage vidéoludique, de sa culture, de ses acteurs et de ses métiers. Cette année sera consacrée aux rapports entre musique et jeu vidéo, sous toutes leurs formes.

C’est à la convergence de ses réflexions sur une offre de jeu immersive, de l’actualité de la recherche sur les musiques de jeu vidéo et de sa proximité avec le service Musique de la Bpi que le service Nouvelle Génération a puisé son idée de consacrer cette édition aux liens entre musique et jeu vidéo. La musique fait en effet partie intégrante de l’expérience de jeu : quel·le gameur·se n’a jamais fredonné la BO de son jeu préféré ou n’a jamais ajouté sa BO préférée à sa playlist comme n’importe quel album ? Qui peut dire que l’expérience de jeu est la même avec et sans le son, sans compter la multitude de jeux qui fondent leur gameplay sur le rythme ou la musique ? Et qui soupçonne la multitude de métiers et de technologies du son qui se cachent derrière un jeu ? C’est pour embrasser toutes ces questions que le festival Press Start revient avec une programmation entièrement dédiée à la musique.

Au programme : des ateliers, des conférences, des tables rondes professionnelles et des présentations de jeux.



Plus d’informations sur le site de la Bpi : https://agenda.bpi.fr/cycle/press-start-2022/

Soirée de lancement de l’association Siméa

📍 Jeudi 13 octobre 2022, 19h.
ESEC (Paris, 12e arrondissement).

Pour son premier événement, Siméa propose à des invité·es de partager leur expérience des musiques de film autour d’un thème central et pourtant problématique : la partition au cinéma

Les intervenant·es 

Anne-Sophie Versnaeyen, compositrice de Mascarade (2022), OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire (2021), La Belle Époque (2019), Mon cousin (2020), Chambord (2019)…

Cécile Carayol, cinémusicologue, maîtresse de conférences HDR à l’Université de Rouen, autrice de Une musique pour l’image : vers un symphonisme intimiste dans le cinéma français (2012). 

« Dans les tiroirs de
Bernard Herrmann »

Lucas Phélippeau, compositeur, vidéaste, étudiant à l’ESEC (cycle 2).

« Processus de création :
sans papier, sans crayon »

Les conférences seront suivies d’une table ronde, puis d’un verre de l’amitié pour célébrer le lancement de l’association. 

🎟 Entrée libre sur réservation : cliquez ici.

💻 L’événement sera diffusé en visioconférence. Pour obtenir le lien de connexion, merci d’écrire à l’adresse mail de contact : simea.association@gmail.com

Appel à communications : Collaboration in Music, Games and Play

📍28 janvier 2023.
Colloque en ligne.

Texte de l’appel

Acts of play, gaming, and music often rely on some degree of collaboration, such as between players, between players and technology, or between game designers. Scholarship in these areas also rely on collaboration in the form of citations, interviews, edited collections, and multi-author papers. The Ludomusicology Study Group of the American Musicological Society is pleased to announce a one-day virtual conference on the theme of ‘collaboration’ on January 28, 2023. We welcome proposals considering collaboration in the context of gaming and music both in the form of single-author papers, but also multi-author collaborations (including co-authored papers, panel sessions, roundtables, workshops, etc.), music videos, compositions, and performances. Other formats suited to a virtual conference are also welcome! The theme of collaboration is not limited to scholarship but can be included through structure and differing formats (e.g., creating a board game, scholarship ‘game jam’, or experiences on collaborative efforts within and outside of academia). We would like to encourage studies and ways of thinking that include music and play. All facets of ludomusicology are welcomed including: video game music, stand tunes, music for/in D&D, music and play in the classroom, and any other subject that connects music and playful collaboration.

Propositions attendues

Un résumé est à envoyer à gamemusicstudies@gmail.com pour le 1er septembre 2022 au plus tard :

“We especially encourage proposals drawing on a diverse array of scholars, writers, and thinkers. Proposals should be between 200-300 words, a short bibliography of 3-5 sources, an explanation of your intended format (especially if you would like to suggest an alternative to a 20 minute presentation), and a short list of anything else you feel would be relevant (e.g., time zone, interpreter, etc.).”

Appel à communications : Film Music Unchained

📍16-17 mars 2023.
Université de Rouen (Normandie).

Le western est à l’honneur dans ce colloque organisé par les chercheur·euses du groupe ELMEC ! Mais pas n’importe lequel : celui qui dissone par rapport aux archétypes leoniens, qui donne à voir et à entendre l’univers sonore de “westerns alternatifs”.

Propositions attendues

Les propositions de communication (indiquant un titre et un résumé de 300 à 500 mots maximum, et accompagnées d’une courte notice biographique) doivent être transmises à Cécile Carayol (cecile.carayol@univ-rouen.fr) et Jérôme Rossi (je.rossi@wanadoo.fr) pour le 30 novembre 2022 au plus tard. Les réponses seront communiquées en décembre 2022 après évaluation anonyme du comité scienti- fique. Les langues acceptées sont le français et l’anglais. Chaque communication sera d’une durée maximale de 30 minutes (diffusion des extraits comprise), suivies d’une période de questions.

Texte de l’appel

Lorsque l’on évoque le genre du western, on pense de prime abord aux productions hollywoodiennes du « cowboy chantant » (singing cowboy) des années 1930 et à la première salve esthétique marquante du western américain des années 40 et 50 avec des cinéastes comme John Ford (La Chevauchée fantastique, 1939), John Huston (Le Trésor de la Sierra Madre, 1948), Fred Zinnermann (High Noon, 1952), Howard Hawks (Rio Bravo, 1959) ou John Sturges (Les Sept Mercenaires, 1960).

Continuer la lecture

Présentation : Composer pour l’image à l’ère du numérique (Chloé Huvet)

📍 Lundi 16 mai 2022, 19h.
Librairie du Cinéma du Panthéon (Paris, 5e arrondissement).

La musicologue Chloé Huvet (Université d’Évry) présentera son livre Composer pour l’image à l’ère du numérique : Star Wars, d’une trilogie à l’autre (éditions Vrin, 2022, 432 p.).

Un ouvrage riche qui rassemble des analyses passionnantes sur la musique de John Williams et sur l’esthétique contemporaine du cinéma hollywoodien.

Résumé

Par le prisme d’un cas particulièrement emblématique dans le domaine des blockbusters, la double trilogie Star Wars créée par George Lucas (1977-2005), le présent ouvrage propose une étude approfondie de la création musicale contemporaine dans le cinéma américain, en montrant comment les transformations techniques et esthétiques ont pu à la fois accompagner et susciter l’apparition de pratiques musicales et sonores spécifiques. Il offre une reconstitution détaillée de l’atelier de création collective de la bande-son en s’intéressant à des figures souvent délaissées dans les études sur la musique de cinéma, les monteurs, le sound designer et les mixeurs.

continuer la lecture

L’association

La Société interdisciplinaire de médiation et d’études audiovisuelles (Siméa) / Interdisciplinary Society of Mediation and Audiovisual Studies (ISMAS) est une association regroupant de jeunes compositeurs, réalisateurs et chercheurs qui s’intéressent aux musiques à l’image sous toutes leurs formes. 

Ses activités sont diverses et répondent à deux axes principaux :

  • Permettre la rencontre de ses membres et de professionnels de l’audiovisuel par le biais d’événements variés : tables rondes, débats, projections, séminaires, ateliers collaboratifs…
  • Soutenir la production scientifique de jeunes chercheurs, que ce soit en aidant à la diffusion de leurs travaux (séminaires, journées d’étude, podcasts ou autres supports) ou en publiant leurs recherches dans la revue en ligne et en libre accès Émergence·s, portée par les membres de l’association et ouverte à la communauté scientifique.

D’une manière générale, Siméa veut répondre à la nécessité de décloisonner les mondes des créateurs et des chercheurs, afin de contribuer à la naissance de collaborations fructueuses et à la production de savoirs novateurs. Pour cela, l’association défend un double principe d’intermédialité et d’inclusivité, valeurs qu’elle place au cœur de chacune de ses activités.


Consulter les statuts de l’association


Le bureau de l’association est composé de :

Carnet de recherche Siméa

Le carnet de recherche Siméa répond à une double mission :

  1. présenter l’association Siméa (« Société interdisciplinaire de médiation et d’études audiovisuelles ») et ses actualités : organisation de séminaires, de colloques et de journées d’étude destinées à valoriser et à diffuser les travaux des jeunes chercheurs affiliés à l’association ; organisation de rencontres, de projections, de manifestations culturelles et d’échanges entre chercheurs, compositeurs, réalisateurs et professionnels issus du monde audiovisuel ; publication de travaux universitaires par le biais de la revue en ligne et en libre accès Émergence·s ; production de ressources multimédias, notamment sous la forme de podcasts, etc. ;
  2. assurer une veille des activités scientifiques (colloques, journées d’étude, publications…) et culturelles (concerts, rencontres, forums, festivals…) en lien avec les domaines de l’audiovisuel.

Pour citer cet article : Jason Julliot, « Carnet de recherche Siméa », Carnet Siméa, 3 mai 2022, https://simea.hypotheses.org/5 (consulté le 4 décembre 2022).
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search